Objectifs 2014

Objectifs été 2014

  • Obtenir les premières franges sur Véga avec deux petits miroirs (sans optique adaptative pour commencer).
  • Augmenter progressivement le nombre de miroirs.
  • Tester la nouvelle nacelle.

Perspectives

L’équipe réunie et coordonnée par Antoine Labeyrie et Denis Mourard souhaite

  • mettre au point une méthode fiable et rapide pour régler et stabiliser la position des miroirs sur la sphère théorique du miroir dilué,
  • obtenir “les premières franges” avec deux petits miroirs (sans optique adaptative pour commencer)
  • augmenter progressivement le nombre de miroirs.

Les premiers objets observés par l’hypertélescope terrestre de Haute Ubaye ne seront pas des exoplanètes, mais des étoiles brillantes, notamment l’étoile Vega, facile à observer l’été. Une fois franchies les étapes techniques, les premières études scientifiques concerneront des étoiles “résolues”. Les observations menées sur ces étoiles évolueront en fonction de l’évolution technique de l’installation.

Tout comme les interféromètres radio, l’hypertélescope de l’Ubaye se prête à une installation modulaire évolutive. Il présente donc le même avantage : pouvoir produire des résultats scientifiques avant l’achèvement complet de l’installation. L’évolutivité de l’installation dépendant notamment des résultats des essais préliminaires, il est difficile d’en prévoir à l’avance le rythme et le calendrier.

Aussi la programmation de la mise en phase des miroirs par optique adaptative puis par étoile guide laser, ainsi que l’extension de la méta-ouverture à 200 m, sera fonction à la fois

  • de l’expérience acquise au cours des premiers essais,
  • des perspectives scientifiques,
  • des financements et moyens humains disponibles.

La durée de l’exploitation scientifique de l’hypertélescope implanté dans l’Ubaye dépendra à la fois des premiers résultats obtenus in situ et de l’intérêt que pourraient manifester les institutions astronomiques européennes ou internationales pour un autre projet envisagé avec des astronomes indiens : la construction dans une vallée de l’Himalaya ou des Andes d’une version agrandie de l’hypertélescope de l’Ubaye. Si ce projet d’Extremely Large Hypertélescope (ELHyT) voyait le jour, l’exploitation scientifique de l’hypertélescope de l’Ubaye devrait toutefois être poursuivie pendant les quelques années nécessaires à l’étude et à la construction du nouvel instrument.

Souces -> LISE OCA