Miroirs spatiaux

La revue Spaceref.com relate sur son site web, dans un article paru au 16 avril, une étude menée par des chercheurs du NASA’s Jet Propulsion Laboratory qui propose un système de miroir spatial dilué à base de millions de paillettes microscopiques (« Glitter ») réfléchissants la lumière . Ces paillettes seraient dispersées dans l’espace en forme d’arc en ciel et pourraient être capturés et manipulés par un faisceau de rayons laser. Elles formeraient ainsi un nuage flottant qui agirait comme un miroir. Antoine Labeyrie est cité dans cet article pour son idée originale de télescope spatial basé sur des miroirs tractés par laser qu’il avait proposé dès 1979. Il nous précise qu’en ce qui concerne la faisabilité de cette proposition, selon les calculs qu’il avait publiés «cela peut marcher avec des mini-miroirs (centimètres) mais pas des micro-miroirs (microns), qui demanderaient beaucoup plus de puissance laser pour être piégés.»
***
silver-glitter-e1429774826799 Sa récente proposition a l’ESA concerne justement une flottille hypertélescope formée de mini-miroirs, par exemple 30mm de diamètre, dont la méta-ouverture totale pourrait en principe s’étendre sur des milliers de kilomètres de diamètre. Les études sur le sujet sont en cours. Après les essais en laboratoire sous ultra-vide au technopôle de Sophia-Antipolis, par U.Bortolozzo et S.Residori, qui ont été compromis par les vibrations du bâtiment, ces travaux sont repris à l’ESA / ESTEC par Tiphaine Lagadec qui cherche actuellement une bourse de thèse pour continuer en automne, éventuellement a l’OCA.
+ Lire l’article source ? http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=45597
+ La récente proposition de Antoine Labeyrie (format PDF) ? Hypertélescope spatial 2015

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire