Le rôle de Bernard Tregon a consisté dans un premier temps en la fourniture des motorisations de l'hypertélescope, et plus récemment, en la construction d'un oculaire frangeur radio piloté destiné à être embarqué dans la nacelle.

Il est ingénieur de recherche au CNRS (Ecole Normale Supérieure (LKB) de 2005 à 2013, puis Laboratoire Onde et Matière d'Aquitaine (LOMA) depuis 2014). Spécialité : Électronique et Instrumentation.

Astronome amateur depuis 35 ans, Prix Julien Saget 2013 de la Société Astronomique de France pour la mise en œuvre de la technique de l'interférométrie des tavelures (inventée par Antoine Labeyrie) au niveau amateur au télescope de 60cm du pic du midi de Bigorre en 2008. Passionné d'interférométrie depuis les articles d'Antoine Labeyrie et Daniel Bonneau dans la revue Ciel et Espace dans les années 1980.

oculaire_frangeur_eclate_transparent_complet

Retour à l'équipe de l'Hypertélescope

Ingénieur de recherche au CNRS

Liens externes